10 mar
La période d'essai
La période d'essai

La période d'essai dans le cadre d'un contrat, prévue à l'article 14 du statut des travailleurs, consiste en la possibilité pour une entreprise d'avoir le droit de se passer d'un travailleur parce qu'il considère qu'il n'est pas en mesure de bien remplir sa fonction .

Un avantage commercial

La période d'essai non écoulée entraînera la résiliation du contrat sans aucune compensation pour le travailleur. Ce concept a pour raison de ne pas garder un travailleur manifestement incompétent pour réaliser sa fusion.

Un accord contractuel

La période d'essai doit être établie par un accord contractuel entre les deux parties contractantes: l'employeur et le travailleur.

Cet accord contractuel est soumis à plusieurs limites en vertu desquelles la période d'essai peut être considérée comme valable:

  • L’inscription expresse du délai dans un contrat de travail écrit: cette exigence est nécessaire car elle donne certaines garanties au travailleur pour permettre le calcul des jours ouvrables qu'il a effectués en cas de licenciement.
  • L'interdiction de dépasser la période fixée dans le statut des travailleurs ou dans la convention collective appropriée: un maximum de 6 mois est établi pour les techniciens qualifiés, 3 mois pour le reste des travailleurs et un mois pour les contrats temporaires.

Il est important de souligner que dans le cas où aucune de ces circonstances ne concorde, le licenciement ne peut être considéré comme valable.

Fuente de la imagen: www.pixabay.com StartupStockPhotos bajo la licencia Pixabay, imagen editada parcialmente, ver imagen original.